>

Madagascar 2007

 

Cette année c’est à 6 que nous partons de Marseille fin avril, début mai. Trois « nouveaux » : Martine et Philippe Guiry radiologues, Ninna Otero reporter, et 3 « anciens » Jean Philippe Ducoq kiné, Thierry Lenel cardiologue et Olivier Brun pneumologue, tous originaires de Perpignan. Actions diverses et variées principalement autour des liens tissés par MAP.
 

1 A Mandjakandrine (MJK)

2 A Sambaine

3 A Tsaramasai

4 A L'Hôpital militaire de Tana
   4.1 Service de pneumologie
   4.2 Autres Services

5 Autres contacts à Tana

6 A Hellville

    6.1 Activité Radio-echographique
    6.2 Activité Cardiologique

7 Bilan

 

 

 

A Mandjakandrine (MJK)

Accueil par Dr Regina qui nous offre chez elle un petit déjeuner avant de nous emmener à MJK
Visite sur le chemin de 2 dispensaires en pleine campagne « mère enfant » (contraception, supplément vitaminique, vaccination…)
Retrouvailles assez enthousiastes à l’hôpital avec l’équipe médicale peu modifiée par rapport à l’an passé. On croisera également le directeur Prosper, le colonel Damasy.
On retrouvera aussi plusieurs médecins des CSB (centre de santé de base) mais qui cette année ne seront pas comme les années précédentes réunis pour un échange collectif pour des raisons d’organisation.
La structure est toujours autant sous utilisée.
Formation pratique sur patients (par Martine et Philippe) de l’échographiste Dr Ratefika (chirurgien de formation) qui a déjà de très bonnes bases et de 2 stagiaires plus débutants. Echanges fructueux pendant 2 jours. Des livres de radio et d’écho ainsi que du gel d’écho sont donnés. Forte demande en formation sur place et en France

Pour les cliniciens une annonce radio de notre venue a été faite 2 jours avant notre arrivée et 3 files d’attente (pneumo, cardio et locomoteur) s’allonge depuis l’aube…On passera donc la plus grande partie de ces 2 jours a faire des consultations chacun avec 1, 2 ou 3 médecins locaux servant de traducteur et posant des questions souvent pertinentes. Près de 100 malades serviront donc de sujets d’échanges médicaux. On aurait pu optimiser ces consultations en suggérant une première sélection des cas cliniques par les médecins hospitaliers ou les médecins de dispensaires. Idée éventuellement retenue pour l’an prochain…
Emotion de revoir une patiente hospitalisée dans un état préoccupant l’an passé et avec peu de séquelles aujourd’hui…
Discussion de quelques dossiers.
Visite du laboratoire de biologie en vue de la venue éventuelle l’an prochain d’un biologiste de Picardie.

A Sambaine

Dîner convivial avec Louise Vassails. Discussion enflammée tout azimut.
Remise de 200 euros pour la prise en charge de la formation en biochimie de XXX, maintenant mariée et diplômée.
Projet sérieux de formation des bacheliers au secourisme.
Préparation de la manifestation de Toulouse pour l’association Ensemble avec Madagascar avec reportage photo sur le village, ses rizières et son école et convoyage de victuailles et artisanat jusqu’en France

A Tsaramasai

Poursuite des liens tissés par Appel détresse
Remise de plus de 3000 euros récoltés par les enfants de l’école de Saint Cyprien
Remise également de 30kg de petits cadeaux pour l’école de rue des sœurs canadiennes
Rencontre avec sœurs Pierrette et Marie Anne
Reportage par Ninna du contexte et du fonctionnement de cette école pour servir de trait d’union avec les enfants de Saint Cyprien et de 2 petits cadeaux emballés


A l’hôpital militaire de Tana

 

Service de pneumologie

Le bon contact de l’année passée avec les docteurs Daniel, Hervé et Miary, que les courriels et courriers n’avaient pu entretenir, est renoué dès l’arrivée. Nous nous mettons de suite au travail. En trois jours Olivier fera la visite des 45 lits du service, assistera à la consultation externe, réalisera une fibroscopie bronchique, une biopsie pleurale, discutera de dossiers chirurgicaux, échafaudera l’avenir de la pneumologie malgache dans une très bonne ambiance de passion commune pour le métier de pneumologue.

Les moyens (techniques et aussi des finances des malades !) sont limités mais la démarche médicale parait bonne. Les patients hospitalisés justifient de l’être, les examens réalisés paraissent logiques (scanner, ponction, biopsies, biologie) et les propositions thérapeutiques adaptées aux possibilités locales bien que perfectibles

Remise également d’aiguilles à ponction pleurale, d’un dictionnaire Vidal 2007, de divers livres et CDRom de pneumologie.

L’hypothèse de leur venue successive (2 mois chacun) à Perpignan est évoquée et les documents en vue de la réalisation de visas sont récupérés au consulat de France…

Rencontre également du Dr Jean Louis chirurgien thoracique formé à Lille et exerçant depuis 6 mois au CHU . Il réalise des mediastinoscopies et des minithoracotomies diagnostiques, beaucoup de chirurgie pleurale et de séquelles de tuberculose. Il officie également en privé dans la grande clinique réputée hors de prix.

Autres services

Discussion avec l’équipe des kinés de l’hôpital. Jean Philippe confronte son expérience avec le kiné chef formé dans les hôpitaux militaires parisiens. Pratique sur quelques patients hospitalisés dans différents services (réa, gastro, orthopédie…)

Visite du service du scanner qui devrait être bientôt renouvelé et devenir multibarettes, il faudrait alors envisager une formation pour les ponctions sous scanner.

Visite également du service des urgences rénové récemment à l’occasion des jeux de l’Océan Indien. Y officie le dernier conseiller technique de l’hôpital, Dr Christian Rathat qui connaît bien le Pr Lehr. Discussion sympathique sur la pathologie rencontrée et le fonctionnement de l’hôpital, en particulier en ce qui concerne la distribution de l’oxygène.

Visite du laboratoire d’analyse qui dispose notamment d’un appareil à gaz du sang (IL Gem delta 3000) qui ne tourne pas faute de consommable. Le budget pour ce consommable existe mais il n’y a plus de distributeurs dans l’île…)

Rencontre du directeur général de l’hôpital, chirurgien ORL, qui accueille favorablement le projet de stage de perfectionnement pour l’équipe de pneumologie mais qui confirme qu’aucun soutien financier n’est à attendre de l’hôpital et qui insiste sur les difficultés d’obtention des visas .

Autres contacts à Tana

Rencontre du frère Denys (capucin anciennement de Nosy Be actuellement affecté à Tana). Remise de 500 euros récoltés lors de son séjour à Saint Esteve dans le cadre de MAP.
Rencontre de Benjamin et Marie pour le compte d’Oeuvrer ensemble. Remise de 300 euros.
Visite au Dr Bako de l’institut d’hygiène sociale qui est absente
Visite dans le service de pneumo de Beffalatane des Pr Ange et Dr Jocelyn absents mais leur assistante présente se révèle très aimable

Cette année se confirme de façon assez nette la division de la pneumologie malgache (pourtant déjà assez pauvre !) en 2 camps : celui derrière le Pr Ange et celui derrière Pneumalga. Les 2 chefs de file semblent irréconciliables mais les autres semblent moins sectaires….

A Hellville


Arrivée de Thierry , Martine et Philippe le dimanche 29 avril
Accueil par le frère capucin Theogène puis transfert en bateau sur l’île de Nosy Komba où ils seront logés à la mission des capucins.
A Hellville bon accueil de sœur Jean Bosco (prévenue par Frère Denys) , visite de l’hôpital et présentation au Médecin administrateur DR Manana (équivalent de Régina) et au médecin –chef ,chirurgien de l’hôpital, Dr Frederic (accueil plutôt froid) :notre venue n’est pas organisée,le staff prévu pour le mercredi sera annulé ( alors que les médecins internistes :Drs Olivier, John et Salim sont très demandeurs d’avis cliniques et de formation )

Activité Radio-échographique :
Problématique de l’échographie
●   panne d’électricité générale sur Hell Ville
●   l’échographe installé depuis 2 ans est monopolisé par le Dr Frederic ne l’utilisant que pour ses consultations (en obstétrique exclusivement) avec blocage autoritaire de toute formation d’un autre médecin (pourtant très demandeur) à l’écho générale
Dans ces conditions le lundi et le mercredi (mardi 1er mai férié) participation aux consultations de médecine interne avec discussion sur dossiers pratiques , et formations théoriques de radiodiagnostic (de base :ex :interprétation Rx Thorax et ASP) et indication et apports de l’échographie générale
Après nouvelle discussion avec le Dr Fréderic et avec le retour de l’électricité participation à sa demande à sa consultation d’échographie obstétricale (avec formation en écho obstétricale en présence des 2 assistants de chirurgie) puis examens d’écho générale sur patients hospitalisés vus les jours précédents ( ex :splénomégalie , appendicite) :des livres de radio et du gel d’écho sont donnés. De ce fait les relations sont devenues chaleureuses y compris avec Dr Frederic qui au départ nous a remerciés et envisage avec nous lors d’un prochain séjour une formation pratique mieux structurée

Activité cardiologique(Thierry) :
●   Quatre matinées de consultations puisqu’il faut prendre la pirogue avant midi ,retour
●   à Nosy Comba . Heureusement l’appareil ECG apporté de France fonctionne sur batterie ,ce qui permettra de travailler malgré les pannes intempestives de courant
Comme d’habitude, les patients seront examinés une fois les consultations des soignants et de leur famille terminées …Les patients qui se présentent ont été prévenus par le bouche à oreille donc sans sélection préalable
Les trois médecins internes assistent aux consultations et discutent des tracés ECG . Ils sont motivés mais la démarche diagnostique n’est pas très cartésienne,ils fonctionnent plutôt à l’intuition et il faut insister sur les bases de l’examen :interrogatoire ,facteurs de risques , auscultation etc
Comme à Mandjakandrine l’apport de l’échographie permet de faire un examen cardiologique complet et il faudrait que le chef de service accepte qu’un des assistants puisse se former (valvulopathies post RAA notamment)
Pathologie : Fréquence de l’HTA avec une bonne couverture thérapeutique puisque les 5 classes antiHTA sont disponibles, le plus dur étant de convaincre les patients du traitement au long cours, problème de finances surtout évidemment puisque tout est payant et cher au regard du niveau de vie
Fréquence des dystoniques et « spasmophiles » faussement étiquetés coronariens la plupart des patients décrivant un stress important
Fréquence enfin des valvulopathies (plusieurs rétrécissements mitraux) avec indication opératoire formelle, ce qui est malheureusement impossible à Madagascar sans fortune personnelle.


Bilan


Points positifs :
●   bonne prise de contact avec les médecins (MJK et HellVille)
●   réels besoins de formation ou perfectionnement en examen complémentaires (échographie , radiologie, ECG …)
●   volonté de formation sur place ou en France des différents médecins rencontrés

Points négatifs :
●   manque de structuration et d’organisation de notre venue (à anticiper)
●   Hiérarchie paralysante voire corrompue ( consultations privées, blocage de l’écho à Nosy Be, médicaments et consultations payantes y compris en public, faible implication des responsables de santé publique)

Orientations pour séjours futurs :
●   séjour prolongé sur un seul site
●   grâce aux contacts établis meilleure organisation du séjour (préparation des sujets de formation,supports de formation (ordi portable,CD)
●   sélection préalable par les médecins sur place de cas cliniques posant problème
●   formation à l’échographie interventionnelle qui semble une alternative intéressante dans ce contexte de chirurgie difficile compte tenu du manque de moyens et des conditions d’anesthésie réa