lettre du président
         Chers amis, membres de SPI,
 L’AG annuelle de SPI, mardi 24 juin, montrera le dynamisme des actions de terrain de SPI.
 Les projets anciens se poursuivent et s’amplifient. De nouvelles actions sont initiées.
Etienne Leroy Terquem et moi venons de faire à Vientiane, un cours régional de lecture du cliché de thorax pour les médecins des pays de forte endémie tuberculeuse, avec des auditeurs, laotiens, cambodgiens, vietnamiens, chinois, très motivés et participatifs. Nous sommes de plus en plus sollicités pour ces cours de radio reconnus par de grandes institutions internationales. Après le Laos Etienne sera à Hanoi, à l’hôpital Bach Mai, pour un cours sur le cliché de thorax et le scanner, à la demande du Pr Chau.
Le 31 mai arrivent à Vientiane Isabelle Huet et Paul Meekel, dans le cadre du partenariat SPI - Programme national TB pour la poursuite du projet PAL de l’OMS (Practical Approach on Lung health).
Un des objectifs sera de contrôler les acquis de la formation effectuée par l’équipe Brest-Nîmes (Christophe Leroyer, Charles Le Merre, Alain Proust) en mars, sur l’utilisation des spiromètres mis en place par le programme PAL dans 10 hôpitaux du pays.
 Au CAMBODGE, le jumelage initié par Charles Mayaud entre l’hôpital Tenon et l’hôpital AKS de Phnom Penh s’étend à l’Assistance Publique des hôpitaux de Paris. Deux congrès seront organisés en Asie en novembre, pour marquer les 20 ans de notre implication au Cambodge et les 10 ans au Laos, les 14 - 15 à Phnom Penh, les 17 – 18 à Vientiane.
Le Sénégal devient un projet majeur de SPI, avec un volet oxygène et un volet cancérologie / endoscopie interventionnelle. Sylvie Rouault développe, comme autrefois au Vietnam, une opération oxygène, livraison de concentrateurs, développement d’un atelier de maintenance au CHU Fann, avec comme but l’oxygénothérapie à domicile. Fabien Vaylet et Jacques Margery ont fait en mars à l’hôpital Principal, avec leur élève le Dr Niang, une formation à l’endoscopie interventionnelle. Suite à cette action, ils ont organisé en mai à Dakar, un cours délocalisé du G.O.L.F. (Groupe d’Oncologie de Langue Française), ouvert aux pneumologues des pays d’Afrique francophone. Une nouvelle formation à l’endoscopie interventionnelle, indispensable en Afrique mais inexistante, a été réalisée et se poursuivra dans l’avenir.
 Après ma 1ère mission à Haïti en 2012, SPI avait, pour que l’endoscopie soit enfin possible dans le pays, donné un fibroscope bronchique au Dr Joëlle Philogène, pneumologue du Sanatorium de Port au Prince, formée en France. Avec 2 pneumologues québécois, Vincent Jobin et Sean Gilman, nous avons effectué une mission en avril : formation à la lecture du cliché de thorax de 25 Résidents de 3ème année en Médecine Interne et Pneumologie, compagnonnage dans le service de Joëlle, et une journée scientifique, avec participation de nombreux médecins de Port au Prince. Vincent et Sean, “recrutés“ par Sébastien Couraud, qui effectuait un stage d’un an au Québec, sont très motivés pour poursuivre une action de longue durée à Haïti.
A Madagascar, depuis le congrès de la SPMAD d’octobre 2013, auquel nous étions nombreux à participer, les actions de SPI sont redynamisées. Franck Soyez et moi avons participé aux conférences organisées par les pneumologues malgaches, pour la journée mondiale de l’asthme, le 6 mai. Depuis avril, sont organisés chaque mois, sous la direction du Pr Ralison et du Pr Ange les vendredis de la pneumologie. Chantal Raherison intervient, en vidéoconférence, à la prochaine édition le 30 mai. J’ai constaté le bon fonctionnement, dans le service du Pr Rondro au CHU de Majunga, de la vidéo endoscopie, don d’Etienne Leroy Terquem (CH de Meulan) et de Pentax , ainsi que de l’opération oxygène, initiée par Olivier Brun et moi, Pascal Schlossmacher et les prestataires de La Réunion. L’hôpital militaire, centre de répartition et de maintenance des concentrateurs, en est le principal bénéficiaire, mais les hôpitaux qui en font la demande sont équipés. La phase pilote de l’étude sur l’impact de la cuisine au feu de bois, pilotée par Chantal Raherison et Denis Charpin est une réussite. Les médecins de l’Hôpital privé d’Antony et de EMA (Entraide médicale Antony), François Barbotin-Larrieu, anesthésiste et Anne Herkert, pneumologue, développent un partenariat avec le service de chirurgie thoracique du Pr Jean Louis Rakotovao au CHU JIRA, et ont souhaité la participation de SPI. La première mission en mai, pour laquelle SPI avait fourni un fibroscope, avec le Pr Jacques Azorin de Bobigny comme chirurgien, a été un succès. Un partenariat au long cours s’amorce, avec une prochaine mission en octobre. Franck Soyez va développer sous l’égide de EMA et SPI, comme il le fait déjà dans deux hôpitaux de Phnom Penh, le dépistage et la prise en charge des apnées du sommeil.

 Pour financer toutes ces actions, vos cotisations sont précieuses ainsi que les sponsors potentiels que vous pourriez identifier dans vos relations.

        Avec mon amitié et mes profonds remerciements pour votre soutien.
                          Le Président de SPI Professeur Pierre L’HER